Le projet WEEECAM

Les Déchets Électriques et Électroniques (DEEE) sont une catégorie de déchets posant une double problématique : une croissance rapide, ainsi que des contraintes de gestion importantes au vu de certains composants toxiques qui les constituent. Des enjeux écologiques et sanitaires importants y sont en effet associés : substances nuisibles à la couche d’ozone, métaux lourds (plomb, mercure), polluants organiques persistants, gaz à effet de serre.

Les pays en développement sont particulièrement exposés à la problématique des DEEE : leur croissance économique et démographique rapide, ainsi que les changements sociaux et culturels entraînés par le développement, entraînent une forte augmentation du flux de déchets. En parallèle, ces pays ne disposent pas des infrastructures, technologies et systèmes de collecte qui permettraient de capter ce flux et de le traiter adéquatement.

Au Cameroun toutefois, le gouvernement - à travers le Ministère de l’environnement, de la protection de la nature et du développement durable (MINEPDED) – a fait preuve de volontarisme, avec une réglementation spécifique mise en place en 2012. C’est aussi cette année-là que les associations Solidarité Technologique et Guilde Européenne du Raid ont démarré une initiative pilote dans le traitement des DEEE informatiques à Yaoundé, dont le présent projet constitue à la fois une continuité et un développement substantiel et dont le succès pourrait servir d’exemple à suivre en Afrique et dans la plupart des pays en développement.

Le projet WEEECAM

L'objectif du projet WEEECAM est la mise en œuvre au Cameroun d’une activité soutenable et reproductible de collecte et traitement des DEEE dans les grandes zones urbaines à travers 4 composantes :

  1. L’installation d’un système de collecte des DEEE à grande échelle dans les villes de Douala et Yaoundé ;
  2. La mise en œuvre d’un système de traitement des DEEE à grande échelle, optimisant son impact environnemental, soutenable économiquement et socialement ;
  3. Le renforcement du cadre institutionnel existant, tout en contribuant à la structuration du secteur d’activité ;
  4. La valorisation et la capitalisation de l’expérience du projet pour faciliter sa reproduction, et améliorer les chances de succès d’autres initiatives dans les pays en développement.

Impacts attendus

Le projet WEEECAM a un programme d’activité ambitieux qui s’inscrit bien dans la logique du développement durable : les aspects économiques et financiers, sociaux et culturels et la préservation de l’environnement sont pris en compte simultanément.

Le projet, à sa pleine maturité à la fin de l’année 5, permettra l’emploi à plein temps de 157 personnes. Des partenariats auront été noués avec divers acteurs locaux qui assureront la collecte des DEEE, dans une collaboration réfléchie et constructive avec le secteur informel. La réussite du projet signifiera la validation d’un modèle transposable à d’autres pays, en particulier en Afrique où une telle activité est aujourd’hui absente.

La création de l’activité sous la forme d’une entreprise, qui génèrera des bénéfices vers la fin du projet, est le meilleur gage de sa pérennité. Pendant sa mise en œuvre la Guilde Européenne du Raid et Solidarité Technologique réfléchiront à deux scénarios de rétrocession : la transformation en une structure locale de type ESS (Economie Sociale et Solidaire) ou la création d’une entreprise conventionnelle avec des prises de participations partagées entre des investisseurs privés et des institutions publiques locales.

Enfin, le projet WEEECAM aura un impact majeur sur l’environnement local et mondial. Il permettra de rassembler et traiter des flux de déchets potentiellement dangereux, évitant ainsi la dispersion de polluants : composés toxiques, dangereux pour la couche d’ozone et le réchauffement climatique. Il aura également une dimension innovante en expérimentant la création et la revente de crédits carbones liés à une activité de gestion des DEEE.

 Durée et coût

Le projet WEEECAM se déroulera sur une durée de cinq (05) années en deux phases distinctes, la phase 1 s’étendant du 1er octobre 2017 au 31 mars 2020 et la phase 2 du 1er avril 2020 au 30 septembre 2022. Son budget total est de 6 000 000 d’EUR, dont 3,6 millions (60%) ont été récoltés à ce jour.

Téléchargez ici la présentation détaillée du projet WEEECAM.

Download here a presentation of the WEEECAM project.