Non classé

Plus que 2 jours pour voter pour le projet WEEECAM porté par Solidarité Technologique et présenté au Prix Convergences !

1/ Allez là : https://lc.cx/WrW6

2/ Cliquez en bas à droite sur "Voter" => "Coup de coeur" => "Inscription via facebook" (ou "Je m'inscris")

Voici un résumé de l’enjeu : les déchets électroniques (ou D3E) regroupent tous les appareils électriques en fin de vie. Ils sont très toxiques pour l’environnement et les ferrailleurs informels qui les collectent de manière sauvage. Le projet WEEECAM met en place la première activité de recyclage responsable en Afrique, reproductible dans 140 pays !

Soutenez le projet WEEECAM des ONG Solidarité Technologique et La Guilde au Cameroun

Le projet a besoin de vos votes sur le site Convergences, votez en ligne !

Mission du projet :

La finalité du projet WEEECAM est de démontrer la faisabilité d’une valorisation soutenable des D3E dans le contexte actuel des pays en développement. Pour cela, il a pour mission la mise en place d’un pilote reproductible de collecte et traitement de D3E à grande échelle dans les principales zones urbaines du Cameroun, collectant et recyclant 10000 tonnes de D3E sur une période de 5 ans.

Problématique(s) principale(s) addressée(s) par le projet :

Les Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques (D3E) posent une double problématique : une croissance rapide (plus de 4% par an) et un impact important sur l’environnement et la santé par la présence de métaux lourds (plomb, mercure), de polluants organiques persistants (PCB, PBDE), de gaz à effet de serre (HCFC, HFC)… A ce titre, ils sont considérés comme des déchets particulièrement dangereux et sont encadrés par plusieurs conventions internationales.

Votez en ligne !

Ce mardi 23 janvier s'est tenue à Douala la cérémonie de signature de la convention de partenariat entre la Communauté Urbaine de Douala et l'ONG La Guilde, partenaire de Solidarité Technologique dans le projet WEEECAM.

Dans cette convention, la Ville de Douala s'engage à apporter au projet WEEECAM des soutiens essentiels à sa mise en oeuvre tels que : la mise à disposition d'un terrain de 1ha pour y construire un centre de traitement de DEEE semi-industriel et de 5 parcelles en zone urbaine pour y aménager des points de collecte, l'aménagement d'une voie d'accès goudronnée, l'appui à la recherche de financements et d'autres engagements.

Cette cérémonie a été marquée par la présence du Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Douala, de l'Ambassadeur de France au Cameroun, du Consul Général de France à Douala, du Sénateur des Français de l'Etranger Richard Yung, du Délégué Général de La Guilde, du Représentant Résident de Solidarité Technologique au Cameroun et de nombreuses autres personnalités camerounaises et françaises.

Les étudiants du Centre de Formation de Solidarité Technologique à Yaoundé ont composés du 25 au 29 septembre leurs examens de fin de formation en Maintenance Informatique et Secrétariat Bureautique. L'équipe enseignante prépare actuellement leurs dossiers en vue de les présenter au DQP (Dimplôme de Qualification Professionnelle) du MINFOP (Ministère de la Formation Professionnelle) à la fin du mois d'octobre.

L'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (ADEME) est l'un des détenteurs de l'expertise publique française en matière d'environnement.

ST a présenté à l'ADEME sa conviction que des activités soutenables de valorisation des D3E à grande échelle sont possibles dans les pays en développement, et le projet WEEECAM qu'elle prépare avec un consortium de partenaires experts afin de démontrer ce constat. L'ADEME a exprimé son intérêt vis-à-vis de cette démarche et les formalités d'un processus de soutien formel sont en cours. Une implication gage de sérieux et de crédibilité pour le projet WEEECAM et l'action de ST.

 

 

Le groupe SPB, leader européen des assurances affinitaires sur les biens de consommation, a renouvelé en 2017 son appui à La Guilde pour l’accompagnement de ses projets au Cameroun menés localement depuis 15 ans par l’association partenaire Solidarité Technologique.

Les activités développées concernent le soutien d’un centre de formation professionnelle d’excellence en informatique pour les jeunes camerounais issus de milieux défavorisés, ainsi que le développement d’un projet pilote de recyclage et revalorisation des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) à Yaoundé, une activité pionnière en passe de déboucher sur des projets à grande échelle jamais vus sur le continent Africain.

L’année 2017 a pour objectif de concrétiser ces pistes prometteuses, tout en accélérant le développement organique des activités de Solidarité Technologique.

Le groupe SPB apporte un soutien financier à ces activités ainsi qu’un mécénat de compétences de ses filiales spécialisées dans la gestion des déchets électroniques. L’entreprise familiale havraise a démarré son appui à ces projets en 2014 et l’a renouvelé chaque année depuis lors. Un soutien fidèle qui s’est avéré efficace pour le développement de l’ONG Solidarité Technologique.

ST a le plaisir de vous informer qu'au terme de son comité de pilotage le FFEM a accepté de s'engager sur le projet WEEECAM en partenariat avec La Guilde à hauteur de 1,7 millions d'euros.

L’expérience accumulée par Solidarité Technologique grâce au projet de recyclage lui a permis de dresser un constat important : il est possible de mettre en œuvre des activités de collecte et traitement des D3E à la fois viables et soutenables dans le contexte des pays en développement, moyennant des volumes suffisants, l’existence d’une volonté politique et un financement préalable.

Le projet WEEECAM a été conçu dans l’objectif de démontrer ce constat par l’exemple. Il veut mettre en place une activité de collecte et de traitement de grande envergure (5 000 t/an) au sein des deux métropoles du Cameroun : Yaoundé et Douala. Il génèrera des impacts économiques, environnementaux et sociaux conséquents et introduit des innovations dans ce secteur telles qu’un volet de production de crédits carbones ou la recherche de procédés de recyclage adaptés au contexte local. (Photo/Mission FFEM-09 2016)

Pour relever les défis liés à ce changement d’échelle, la Guilde et Solidarité Technologique se sont associés à d’autres partenaires : les ONG Gevalor et ERA Cameroun ainsi que le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM). C’est ce consortium qui doit diriger le projet d’une durée de 5 ans et d’un budget de 6 millions d’euros.